Accueil > Les marketplaces, nouvelle tendance du e-commerce

Les marketplaces, nouvelle tendance du e-commerce

Entreprendre.fr

Plus de 20 Mds€ de ventes, 290 millions de transactions et une croissance à deux chiffres, les places de marché pèsent aujourd'hui 28% du commerce en ligne et pourraient rapidement atteindre 50%.

Une place de marché est une plate-forme d’intermédiation qui favorise la rencontre et la relation entre des vendeurs et des acheteurs potentiels, à la manière d’une galerie marchande virtuelle.

 

Lorsqu’un internaute achète un produit via une place de marché, l’opérateur transmet la commande et les informations relatives à la livraison au vendeur partenaire. Ce dernier est alors en charge d’expédier le produit au consommateur final. Les consommateurs ont accès à un large choix de biens et de services et les vendeurs gagnent en visibilité.

 

Quant à l’opérateur, il développe une activité qui ne nécessite ni stocks, ni coûts logistiques. Et ça fonctionne : Amazon (23 millions de visiteurs par mois), Cdiscount (16 millions) et la FNAC (13 millions). Les trois sites marchands les plus visités par les Français sont des places de marché. Et on dénombre pas moins de 10 places de marché dans le Top 15.

 

Un modèle idyllique ?

 

Beaucoup semblent le croire, puisque, chaque mois, 2 à 4 nouvelles marketplaces voient le jour. Et les opportunités ne concernent pas que les géants.

 

« Quand on évoque la croissance fulgurante des places de marché, on pense souvent aux géants généralistes comme Amazon, dont les ventes en marketplace représentent plus de la moitié des ventes globales. Pourtant, pour les acteurs plus modestes, retailers traditionnels ou pure players, le modèle de place de marché se révèle également être un puissant levier pour booster leurs ventes et générer plus de profits. Et, contrairement à ce qui est souvent observé dans le modèle de e-commerce classique, de manière rentable », explique Philippe Corrot, directeur général de Mirakl, éditeur d’une solution de création de places de marché.

 

Pour Benoît Féron, directeur commercial d’Izberg, et concurrent de Mirakl, « la création d’une marketplace représente notamment pour les marques et les distributeurs un moyen idéal pour tester de nouvelles catégories de produits ou étendre sa gamme, sans avoir à acheter, produire, stocker, expédier, ou même gérer d’éventuels invendus ».

 

Et ce n’est encore que le début, car la principale révolution à venir sera dans les services. Après tout, Uber ou Airbnb ne sont rien d’autres que des places de marché.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :