Accueil > Matthieu Deboeuf-Rouchon : «Le digital n’est plus un outil, mais un ADN de fonctionnement»

Matthieu Deboeuf-Rouchon : «Le digital n'est plus un outil, mais un ADN de fonctionnement»

Entreprendre.fr

À quoi sert la transformation digitale pour une entreprise ? Explications de Matthieu Deboeuf-Rouchon, directeur pédagogique à l’Institut de l’Internet du multimedia (IIM).

À quoi sert la transformation digitale pour une entreprise ?

 

Matthieu Deboeuf-Rouchon : La communication digitale est maintenant incontournable pour créer de l’agilité dans une entreprise. Une stratégie Internet est, en effet, nécessaire pour avoir un retour sur investissement des produits et services que l’on vend, qu’il s’agisse d’e-commerce ou de secteurs plus traditionnels.

 

Le digital n’est plus un outil, mais un ADN de fonctionnement. Il est impossible de passer à côté. Par exemple, Vinci a besoin du digital pour anticiper les besoins en énergie, Bouygues doit réfléchir à la future maison connectée… La transformation digitale requiert un changement profond de l’entreprise pour avoir une vision des produits, services et clients à 360 degrés.

 

 

Peut-on parler de nouveaux métiers autour du digital ?

 

Autour du digital, il existe des corps de métiers différents avec des spécificités plus complexes qu’il y a 20 ans. Hier, le webmaster était le seul métier digital d’une entreprise. Aujourd’hui, et encore plus demain, il se divise en plusieurs métiers, allant du Trafic Manager à l’intégrateur.

 

 

Quels sont les profils les plus recherchés ?

 

En matière de digital, il faut savoir que le marché est à flux tendu. Beaucoup de candidats formés au marketing travaillent dans la sphère Internet mais il leur manque la compétence technique en matière de digitalisation. Ce profil est donc très recherché. Les formations les plus demandées sont les masters en business et data.

 

Ils forment des spécialistes en marketing digital qui auront une maîtrise des données afin analyser les informations comportementales et développer des schémas d’interactions avec les clients. Les étudiants intéressés par ces formations sortent de licence ou bachelors en gestion et d’écoles de commerce. Ils savent qu’il faut une formation spécifique pour comprendre que le monde a changé et s’adapter à ce nouveau paradigme.

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :