Accueil > Medias : Meltygroup touche déjà un jeune sur trois

Medias : Meltygroup touche déjà un jeune sur trois

Entreprendre.fr

Meltygroup a franchi le cap des 30 millions de visites, pour plus de 80 millions de pages vues. Un cap important pour ce groupe de médias numériques positionné sur le segment de la «culture jeune», avec 12 magazines destinés aux 12-17 ans et aux 18-30 ans.

Créé en 2008 par deux élèves de l’école informatique Epitech, Alexandre Malsch et Jérémy Nicolas, meltygroup se développe en France et dans le monde (30 pays et 9 langues), avec un CA de 6,5 M€.

 

à lire aussi

 

Un superbe parcours, comme le rappelle Alexandre Malsch : «Si l’international reste déficitaire, ce qui est normal puisque nous sommes en pleine phase d’investissement, la France est aujourd’hui rentable. En 2015, nous visons 9,5 M€».

 

Pour assurer la pérennité de son modèle, Meltygroup mise sur le contenu : «Nous produisons 230 heures de vidéos par mois. La publicité classique représente aujourd’hui moins de la moitié de nos revenus, une part importante provient de la diversification : événements, gestion des talents, production de Web séries, de docu-réalités, de chaîne de télévision…».

 

La jeune pousse, qui a déjà convaincu en 2012 le fonds Serena Capital et des investisseurs prestigieux, dont Marc Simoncini, les publicitaires Fred & Farid ou Matthieu Pigasse pour 3,6 M€, cherche aujourd’hui à franchir une nouvelle étape, en levant 25 M€.

 

Car les objectifs affichés sont très ambitieux : «Nous sommes le seul acteur paneuropéen et déjà n°1 sur les jeunes en Europe. En France, nous touchons 1 jeune internaute sur 3, et sommes 10 fois plus puissants qu’un site comme Vice. Nous comptons atteindre 36 M€ de CA en 2016, dont 21 M€ à l’international, et toucher 100 millions de jeunes d’ici 2018».

Autrement dit, s’imposer comme l’un des groupes de médias numériques les plus puissants au monde.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :