Accueil > Mettre en vente son entreprise : comment le faire savoir ?

Mettre en vente son entreprise : comment le faire savoir ?

Entreprendre.fr

Mettre en vente son entreprise, c'est aussi faire savoir que l'on est vendeur. Quelles sont les étapes à suivre pour trouver le repreneur idéal ?

Un repreneur n’achète pas un passé mais un futur qui lui assurera un moyen d’existence et un retour sur investissement. Faites évaluer votre entreprise à sa juste valeur, ne la surestimez pas. Le montant de l’évaluation retenu lors de la négociation doit prendre en compte l’ensemble des actions d’amélioration menées et, en particulier, celles dans le cadre du plan de transmission.

 

à lire aussi


Constituer un dossier de présentation de l'entreprise

Base de la négociation future, le dossier de présentation permet aux repreneurs potentiels de se faire une bonne idée de l'entreprise. Ce document retrace son histoire, dresse ses forces et ses faiblesses, mais doit surtout mettre en avant son potentiel de développement et ses perspectives d’avenir.

 

Ce dossier est confidentiel ! En conséquence, vous devez faire signer un engagement de confidentialité : ce dossier peut présenter plusieurs niveaux d’informations sur votre entreprise en fonction du degré de confidentialité que vous souhaitez préserver lors des différentes étapes de négociation. Mais attention, vous devez maintenir un climat de confiance avec vos interlocuteurs.

 

Des informations fiables et cohérentes

Les informations que vous fournissez à chaque étape doivent être fiables et cohérentes (et sans surprise au regard de celles que vous avez préalablement données). Inutile de cacher vos «petits secrets», l’acquéreur et ses conseils finiront par les découvrir, ce qui pourrait remettre la négociation en cause ou vous placer en situation difficile.

Par ailleurs, plus vous mettez d’éléments par écrit, plus la négociation se déroulera facilement. En effet, ce dossier est mis en regard du business plan de reprise que le repreneur a rédigé. Vous pouvez ainsi discuter sur des bases concrètes et formalisées, ce qui permet de laisser de côté les aspects subjectifs et affectifs de cette phase délicate.

Quelles précautions ?

Certaines précautions sont essentielles dans le déroulement et la communication autour de votre projet. D’abord, il vous faut aller vite dans la conclusion de l’affaire avec le repreneur que vous aurez sélectionné. Cette nécessité de conclure rapidement est une des clés pour préserver au mieux la confidentialité de ce projet.

 

Vous aurez également à maîtriser le moment où vous aurez à informer les proches de l’entreprise

 

- la famille et l’entourage proche : ils doivent être rapidement avertis de votre projet de transmission, mais vous devez les prévenir du niveau de confidentialité qu’ils doivent maintenir autour de cette information ;

 

- les personnes-clés de votre entreprise : lorsque vous prendrez la décision de leur parler, soyez certain de votre choix car un retour en arrière présenterait bien des difficultés. Vous êtes néanmoins le seul à identifier le moment opportun où vous devrez informer vos salariés. Ne communiquez pas trop tôt dans le processus car vos salariés, trouvant que cela prend du temps, peuvent être inquiets sur la bonne marche de cette affaire. Ne communiquez également pas trop tard, et notamment quelques jours avant la reprise, car vous risquez de provoquer des rancoeurs et peut-être des départs anticipés de collaborateurs proches ;

 

- vos clients, fournisseurs, prestataires : là encore, de nombreux paramètres sont à prendre en considération et il n’y a pas de règle unique. La qualité de relation que vous entretenez avec ces interlocuteurs est cependant le premier critère de décision.


Pour faire connaître votre projet

Plusieurs options s’offrent à vous pour faire connaître votre intention de vendre. Loin d’être exclusives les unes des autres, elles se complètent et peuvent être mises en oeuvre en même temps ou successivement.

 

Votre choix se fera en fonction :

 

- du degré de confidentialité que vous souhaitez garder ;

- de votre sensibilité à céder votre entreprise ;

- de son incidence possible sur la négociation ;

- de votre disponibilité à répondre aux premières questions des repreneurs.

 

Faire  connaître votre projet de vente par l’intermédiaire d’un mandataire : il recherche activement pour vous un repreneur et négocie de façon plus ou moins étendue. Vous définissez le moment auquel vous souhaitez rencontrer les candidats à la reprise de votre affaire. Mais ayez soin d’être parfaitement informé(e) de l’avancement des contacts et de garder la maîtrise des décisions.

 

Faire  connaître votre projet de vente par… vous-même, en prenant des contacts discrets auprès de : votre réseau personnel des CCI, des experts de la transmission-reprise (experts-comptables, cabinets d’affaires et de conseils, banques, avocats, notaires, associations spécialisées).

 

Faire  connaître votre projet de vente par les fédérations et syndicats professionnels : certaines fédérations ou syndicats professionnels proposent un accompagnement à leurs adhérents ainsi qu’éventuellement une bourse d’opportunité d’affaires.

 

Faire connaître votre projet de vente par les médias professionnels ou spécialisés : Internet, revues spécialisées.

Le dossier de présentation
- Un dossier de présentation de l’entreprise est très utile pour faciliter la communication avec les repreneurs. Simple mais bien structuré et argumenté, il doit être réalisé par le chef d’entreprise avec l’aide de conseillers.

- Adapter si possible le dossier au profil des repreneurs potentiels : les candidats - personne physique ou personne morale, membre de la famille ou salarié de l’entreprise - n’ont pas tous besoin des mêmes informations.

- Les informations divulguées au repreneur doivent être transmises dans le cadre d’un accord de confidentialité.


 Lors de la cession ou reprise d'entreprise, il faut publier une annonce légale. Pour effectuer cette formalité, nous vous proposons le service en ligne JAL, plus simple.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
28/06/2017
RT @tangibledisplay: La digitalisation du point de vente : re-personnaliser l’expérience client - Silicon https://t.co/jh4FlCYJ4N https://t…
28/06/2017
RT @Talentis_coach: Un #manager moderne doit favoriser la libre expression de chacun de ses collaborateurs https://t.co/sHSXcLQ1Yz v/@Talen…
28/06/2017
Back Market : l'Amazon des produits tech d'occasion – https://t.co/tUQJkUhe6X https://t.co/AhsNevlya3
28/06/2017
Objets connectés : levée de fonds record pour Actility – https://t.co/xYaQESnn7n https://t.co/41wJUsKVwi
28/06/2017
RT @Talentis_coach: #Interview Professeur à l’ESCP, @isaacgetz évoque la transformation organisationnelle des entreprises https://t.co/peuN…
28/06/2017
Marbotic et ses jouets derniers cris – https://t.co/MiOXRrT7gk
28/06/2017
RT @MeunierQuiDort: "Les femmes ont été pionnières dans le développement du langage informatique" https://t.co/xppSemmVZo v/ @NadiaPellefig…
28/06/2017
Cosmétiques : MIMITIKA se fait une place au soleil – https://t.co/GDIsvKw0Dy https://t.co/47h04cIPYR
28/06/2017
RT @LaPoste3m: La #StationF , « le plus grand campus de #startup au monde », ouvre ses portes à Paris https://t.co/5HpKIkrM4L — via @lemond…
28/06/2017
Blacknut, le Netflix du jeu-vidéo – Entreprendre.fr https://t.co/Ev4Alzq1Yb https://t.co/pmL6PEtsk6
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :