Accueil > Objets connectés : que la guerre commence

Objets connectés : que la guerre commence

Louise Roumieu

Une montre qui permet de consulter son compte Facebook, une Cocotte-Minute qui obéit à son smartphone et une canne blanche équipée d’un GPS... on n’arrête pas le progrès ! L’Internet des objets, un marché qui devrait atteindre 1.470 Mds€* à l’horizon 2020, ce sont tous ces objets connectés à Internet ou interconnectés entre eux.

 

Véritable extension de l’Internet actuel, mais doté de fonctionnalités spécifiques dédiées aux objets, il constitue une technologie révolutionnaire et à fort potentiel de croissance. Pourtant, pour les analystes, il s’agit pour l’heure plus de balbutiements que d’un véritable Eldorado.

 

En effet, si la valeur du marché français des objets connectés pour la santé et  la maison est estimée à 150 M€  en 2013**, elle ne représente que 1% des dépenses high-tech des Français, loin derrière les smartphones et autres tablettes.

 

Bataille rangée en perspective

 

Les objets connectés souffrent encore d’une image de «gadgets», un préjugé encouragé par la tendance à la baisse des prix en raison de la mise en place de stratégies low cost chez certains acteurs. En outre, les consommateurs craignent pour le respect de leur vie privée et ne souhaitent pas que leurs données personnelles puissent être utilisées à des fins commerciales par des entreprises tierces.

 

Au-delà des réticences des consommateurs, les spécialistes français des objets connectés tels Parrot, Netatmo ou Withings doivent aussi affronter la concurrence des start-up américaines comme Fitbit ou Nest Labs, rachetée par Google au début de l’année. Et la bataille s’annonce également redoutable avec les fabricants d’équipements électroniques grand public, Samsung et Apple en tête, bien décidés à remporter une grosse part du gâteau. Émergent, ce marché reste promis à un bel avenir.

 

Le marché devrait enregistrer une croissance vigoureuse

«Grâce à la baisse du prix des capteurs électroniques, à l’essor des smartphones comme hub de la vie numérique, aux usages ainsi qu’au design innovants des produits proposés, le marché devrait enregistrer une croissance vigoureuse de ses ventes», assurent les experts Xerfi qui pronostiquent une hausse de 50% par an de la valeur du marché des objets connectés pour la santé et la maison entre 2013 et 2016 à 500 M€, soit 3% des dépenses high-tech des Français. Entre innovation et industrialisation, les acteurs hexagonaux doivent maintenant se placer pour rester dans la course internationale.

 

*Source : Gartner
**Source : Xerfi

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :