Accueil > Orchestra veut devenir le leader mondial des métiers de l'enfant

Orchestra veut devenir le leader mondial des métiers de l'enfant

Entreprendre.fr

Où s'arrêtera  le développement exponentiel d'Orchestra ?

Lorsque Pierre et Chantal Mestre fondent Orchestra en 1995, leur objectif est clair : «Ouvrir des magasins faits de rêves et de magie pour les enfants, et des services pour les parents».

 

à lire aussi

 

Après un développement de petites surfaces en succursales puis en franchise réussi, la marque voit plus grand et s’ouvre à l’univers de la puériculture avec le rachat en 2002 de la chaîne suisse Babycare. S’ensuit un développement exponentiel, tant dans l’Hexagone qu’à l’international, avec la création de filiales en Grèce, en Turquie... et même en Chine.

 

Une expansion qui continue en apothéose avec l’ouverture d’un premier mégastore de puériculture, maternité et mode enfant à Montpellier. Unique par ses 3.000 m2, ce magasin marque la volonté du groupe d’élargir son offre et de conquérir la planète. Le succès est au rendez-vous, ce qui permet aux fondateurs de racheter en 2012 Prémaman (spécialiste en puériculture et maternité) et Baby2000 (spécialisé dans la gestion de mégastores dédiés aux bébés).

 

Aujourd’hui, Orchestra-Prémaman (513,3 M€ de CA), dont les marques sont commercialisées à travers 800 points de vente dans 50 pays, dont 4 mégastores, prévoit 10 nouvelles ouvertures et compte bien conquérir le continent américain.

 

Déjà propriétaire de 13,9% du capital de Destination Maternity Corporation, spécialiste américain du vêtement de maternité fort de 2.800 points de vente aux États-Unis, le groupe héraultais souhaite «acquérir 100% du capital», avec une offre à la hausse (125 M$, 111,5 M€). En cas de succès, le groupe doublerait de taille !

 

«On ne sait pas si on va y arriver, mais si c’est le cas, on va franchir une étape. Cela nous permettrait de continuer à avoir du plaisir», indique Pierre Mestre. À 53 ans, il l’affirme : «Les seules batailles perdues d’avance sont celles que l’on n’a pas livrées». Orchestra-Prémaman, cotée sur Euronext, devrait bientôt faire son entrée au Nasdaq.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :