Accueil > Ouvrir une salle de fitness : ce qu' il faut savoir

Ouvrir une salle de fitness : ce qu' il faut savoir

Entreprendre.fr

4,5 millions de Français fréquentent déjà une salle de fitness… ils seront 5,5 millions en 2020 ! Le secteur est donc porteur mais exige un financement souvent important pour les nouveaux entrants...

 

Depuis plusieurs années, les salles de sport connaissent un développement spectaculaire. Elles ne se limitent plus aux salles de musculation dédiées au bodybuilding et touchent désormais un nouveau public en quête de bien-être et d’une activité physique conviviale.

 

à lire aussi

 

Avec 5,5 millions de Français qui fréquenteront une salle de fitness (musculation, cardio-training, cours collectifs…) en 2020, les enseignes ont fort à faire pour séduire cette nouvelle clientèle… mais aussi les futurs franchisés. 

 

Ouvrir un centre

Sur ce segment porteur qui a le vent en poupe, à l’image des nombreux concepts fraîchement arrivés sur le marché français, l’offre est multiple, avec des géants hexagonaux comme le groupe Moving au n°1 mondial (Curves) en passant par les enseignes spécialisées hexagonales, dont certaines, pourtant relativement jeunes, sont très prometteuses par leur dynamisme.

 

Ouvrir une salle de sport en franchise, c’est d’abord être passionné de sport. C’est ensuite réaliser une étude de marché dans la zone concernée, en prenant en compte la densité de population du territoire mais aussi le poids de la concurrence, sans oublier les catégories socioprofessionnelles présentes dans la zone d’implantation. Trois critères déterminants dans le choix de l’enseigne. En effet, certaines ont un positionnement haut de gamme, d’autres low cost, d’autres encore sont dédiées à la gent féminine...

 

Fitness et financement
Quelle que soit l’enseigne choisie, pour un futur franchisé, l’investissement est assez lourd, au minimum 100.000 € pour une petite structure et jusqu’à 800.000 € pour un club de 1.000 m².

 

C’est pourquoi la recherche de financement reste une étape cruciale et assez compliquée. Pas question d’un accord sans au minimum 30% d’apport. De même, le délai d’obtention du crédit est parfois long, un élément à prendre en compte pour le porteur de projet.

 

Conscient de cette problématique, certains réseaux viennent en aide aux candidats, à l’image de l’Orange Bleue qui offre un accès à la garantie Bpifrance pour minimiser les risques. Autant de critères qui permettent de sélectionner l’enseigne la plus adaptée à chaque candidat.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
23/06/2017
Le robot Leka séduit les investisseurs – https://t.co/uKfyRCn5Fr https://t.co/NDD9h8DOZv
23/06/2017
Chauffeur Privé, vrai concurrent de Uber ? – https://t.co/WU8Lzyx7um https://t.co/Jw9rhY0dmi
23/06/2017
Miraxess veut inventer le futur du PC – https://t.co/iid99bMI8G https://t.co/peHfbdbNTB
23/06/2017
Innovaclean fait appel au crowdfunding – https://t.co/BNJjtHOpUU https://t.co/1VS4Xigw1f
23/06/2017
Daniel Moquet, une réussite familiale – https://t.co/UYgVXFO2jz
23/06/2017
Piscines : le made in France fait recette – https://t.co/LxuT8MYNno https://t.co/I10fOd25F9
23/06/2017
Compagnie Coloniale a trouvé son maître – https://t.co/9XT88LWBBG https://t.co/Alxj7sw0Mv
23/06/2017
Muriel Reus : « Mon engagement est celui de la société civile ! » – https://t.co/6ioWyKmWdF https://t.co/B6J8fpNJcq
23/06/2017
La France championne de la pression fiscale – https://t.co/B2fWoDrAC9 https://t.co/bg6EiG38kS
23/06/2017
Les plateformes de crowdfunding se diversifient – https://t.co/KtTFPuNASE
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :