Accueil > Pourquoi de plus en plus de PME s'associent ?

Pourquoi de plus en plus de PME s'associent ?

Entreprendre.fr

Entre la volonté de nouer des partenariats pour se développer et la mise en pratique, il y a souvent un pas... Les PME qui l’ont franchi se frottent les mains !

Quelles fructueuses rencontres ! Incontestablement, lorsque des entreprises mettent en commun leur savoir-faire respectif, elles réalisent de grandes choses, à l’image du Connecting Jean de Kaporal et Buzcard.

Car plus que jamais, il est indispensable pour les PME de se tourner vers le partenariat, la clé d’un développement gagnant grâce à la complémentarité des compétences. De quoi mener à bien de nouveaux projets.

 

à lire aussi

 

Mais entre la volonté de développer des partenariats et la mise en pratique, il y a souvent un pas à franchir… Toute entreprise concentre ses efforts pour faire de son cœur de métier un pôle d’excellence, afin d’être reconnue sur son marché et ses clients. Mais au-delà, grâce à sa sphère d’influence, elle dispose de couples marchés-produits périphériques. Pourquoi donc ne pas en profiter ? Pour autant, il est souvent difficile pour une PME de tout faire tout seule. Encore faut-il évaluer l’intérêt d’un futur partenariat.

 

Pour un partenariat gagnant-gagnant

Pour qu’un partenariat fonctionne et soit fructueux, 4 facteurs doivent être réunis, à commencer par un intérêt clair laissant à chacun la part belle sur ses marchés, tout en bénéficiant d’une extension de business créatrice de valeur. Les partenaires doivent également partager des valeurs communes, afin de dépasser les difficultés d’une relation sur la durée, mais aussi la même conception du partenariat, chacun devant être gagnant.

 

Un partenariat se mesure en fonction de la contribution de chacun et des complémentarités que cela génère. Enfin, il ne faut pas négliger la possibilité de faire autre chose que du business, un point plus important qu’il n’y paraît, car il permet de solidifier les liens par d’autres biais.

 

Une PME, du fait de sa taille, se trouve toujours confrontée aux mêmes problèmes : concilier le présent, qui occupe souvent 120% de son temps, et le futur, anticipation, création, innovation afin d’être pro-active et en avance sur son marché.

 

Or, ses ressources disponibles sont limités dans la plupart des cas. Autant de bonnes raisons pour aller chercher ailleurs les compétences qui lui font défaut. Et dans ce cas, plutôt que d’acquérir ces compétences, ce qui nécessite 3 à 4 ans, ou de les acheter, trop onéreux pour une entreprise de taille moyenne, la bonne idée reste de miser sur la bonne association !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :