Accueil > Rémunération des cadres : pas de miracle à attendre

Rémunération des cadres : pas de miracle à attendre

Entreprendre.fr

La fiche de paie des cadres devrait continuer à progresser... très timidement pour la troisième année consécutive.

En 2015, les cadres ont vu leur rémunération augmenter de 1,2%, supérieure à celle enregistrée en 2014 (+0,9%), en dépit d’un contexte mac­roéconomique marqué par un chômage toujours élevé et des perspectives de crois­sance du PIB assez timides. Dans ce contexte, la modération salariale reste de mise pour les entreprises.

 

à lire aussi

 

«La fiche de paie des cadres a progressé en 2015 pour la troisième année consécutive. Même si l’augmentation est modeste, elle confirme une tendance haussière qui pourrait se poursuivre à condition que le léger rebond de la croissance l’année dernière perdure en 2016. Mais la prudence reste de mise.

 

Les plus fortes revalorisations salariales se sont concentrées sur les ingénieurs, spécialisés en R&D notamment, ce qui témoigne d’une volonté de réamorcer l’investissement qui, s’il se diffuse dans le reste de l’économie, devrait à moyen terme profiter à l’ensemble des cadres», indique Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.

Augmentations timides en 2016
Le rebond des fondamentaux de l’économie se fait toujours attendre, la consommation des ménages (+0,1% en 2015) et l’investissement privé (+0,2% en 2015) faisant du surplace. De telles pro­gressions sont évidemment insuffisantes pour alimenter une inflation salariale. Dans ces circonstances, les salaires des cadres en 2016 devraient certes augmen-ter, mais dans des proportions mesurées.

Il est à prévoir, en effet, que cette modéra­tion salariale continue cette année de se nourrir du chômage. Dans un marché de l’emploi qui n’a toujours pas renoué avec les créations nettes, les salariés font profil bas en matière de prétention salariale. Qui plus est, ils sont moins enclins à changer de poste, ce qui contribue à brider la dynamique salariale. Néanmoins, selon le cabinet de conseil Altedia, la hausse des salaires en 2016 se situera autour de 1,5%, et pourrait atteindre 1,9% pour les cadres.

Augmentations individuelles et part variable
Dans ce contexte difficile, les entre­prises vont favoriser les augmentations individuelles plutôt que générales. Sur ce point, en 2015, les cadres ont profité en moyenne de 1,5% d’augmentation de salaire (1,2% chez les non-cadres). Pour autant, le montant des enveloppes indivi­duelles des cadres a légèrement baissé en 2015, s’établissant à 1,5% (contre 1,8% en 2014).

 

Autre élément de la rémunéra­tion des cadres, la part variable (35% en moyenne de la rémunération globale), qui représente aujourd’hui un véritable levier d’ajustement salarial pour de nombreuses fonctions. Désormais, les cadres qui ne sont pas rémunérés sur des objectifs ou qui ne touchent pas de prime par rapport à leurs résultats ne sont que 9,45%.

 

Chez les cadres commerciaux, la part variable reste plus importante (45% de leur rémunéra­tion totale). Habitués à être rémunérés à travers des primes sur objectifs, ils ont vu ces dernières années leur part fixe se réduire. Une tendance qu’on retrouve désormais chez les non-commerciaux à travers des systèmes de primes régulières. De quoi être motivé, non ?

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :