Accueil > Repetto : l'obligation de l'excellence

Repetto : l'obligation de l'excellence

Entreprendre.fr

Toutes les petites danseuses ont un jour porté des ballerines Repetto. Aujourd’hui, la marque de chaussons de danse créée en 1947 par Rose Repetto rue de l’Opéra à Paris affiche 60 M€ de CA, emploie 300 personnes, compte 17 boutiques en France et une cinquantaine à l’étranger.

 

Après un passage aux mains d’investisseurs étrangers à la fin des années 80, elle est depuis 1999 la propriété exclusive de Jean-Marc Gaucher, 61 ans, ex-P-DG de Reebok France.

 

à lire aussi

 

«Pour continuer à fabriquer en France, dans nos ateliers de Saint-Médard-d’Excideuil en Dordogne, nous avons misé sur un positionnement haut de gamme. Nous devons être les meilleurs dans le ballet, notre coeur de métier, pour que les danseurs et danseuses du monde entier plébiscitent notre marque et entretiennent la magie qu’inspirent nos chaussons», détaille-t-il. Une volonté qui pousse le dirigeant à créer en 2005 un pôle de fabrication de pointes sur mesure, unique en France.

 

«Nous fabriquons entre 2.500 et 3.000 paires de chaussons de danse par jour qui partent vers la France, la Chine, les États-Unis... Nous avons agrandi le site et créé une école de formation pour avoir du personnel qualifié. Gagner de l’argent n’est pas une fin en soi. Nos bénéfices servent à former des jeunes, développer la marque, donner du sens à ce que l’on fait», explique Jean-Marc Gaucher qui, parallèlement aux produits de danse (environ 20% du CA), a élargi son offre aux chaussures (70%), à la maroquinerie (10%), au prêt-à-porter et au parfum.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :