Accueil > RGPD : un nouveau filon pour les créateurs d'entreprises

RGPD : un nouveau filon pour les créateurs d'entreprises

Entreprendre.fr

Le RGPD, règlement général sur la protection des données, est entré en vigueur en mai dernier. Les start-up se sont ruées sur ce nouveau service aux entreprises qui veulent se mettre en conformité.

Les entreprises françaises n’étaient pas toutes forcément préparées à ce nouveau défi. Ce fameux règlement général sur la protection des données entré en vigueur en mai 2018 a pour objectif de créer un cadre renforcé et harmonisé au niveau européen, tenant compte des récentes évolutions technologiques et visant à renforcer les droits des personnes et à responsabiliser les acteurs traitant des données.

 

Il modifie en profondeur la gestion et la conservation des données à caractère personnel effectué par les entreprises en leur imposant de nouvelles obligations et contraintes.

 

Un environnement de plus en plus complexe

 

Parallèlement, on a vu se multiplier les cyber-attaques : ransomwares (WannaCry, NotPetya, Bad Rabbit...), et dénis de service (DDOS) représentent des menaces pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Un fait corroboré par l’étude OpinionWay sur la gestion des risques des PME et ETI réalisée pour QBE fin 2017 et publiée dans le cadre des Rencontres AMRAE 2018.

 

En effet, 43% des entreprises notent une augmentation des risques liés à la cybercriminalité sur les 12 derniers mois. Parallèlement, l’environnement législatif se fait de plus en plus contraignant pour les entreprises qui doivent redoubler de vigilance, à l’instar de l’application, obligatoire depuis mai 2018, des nouvelles règles liées à la protection des données personnelles (RGPD).

 

Cette nouvelle législation impose des devoirs et obligations en termes de collecte et sécurisation des données, qui doit être appliquée par toutes les entreprises ayant un établissement au sein de l’Union Européenne et/ou traitant des données de résidents européens.

 

Le besoin de se faire accompagner

 

A moins d’être un expert du big data, difficile pour une ETI, une PME ou une TPE, dont le personnel (DRH, CTO, webmaster...) n’est pas suffisamment qualifié, de faire face à cette transition pourtant essentielle. C’est pourquoi de nouveaux métiers sont en cours de création, dans les gros groupes notamment.

 

Mais qu’en est-il des entreprises de taille inférieure ? La solution est forcément dans l’accompagnement en confiant cette mission essentielle à des prestataires de services dédiés. Les start-up ont bien compris cette attente et se sont rapidement engouffrées dans ce nouveau business de niche.

 

L’attente d’une véritable expertise

 

« Nombre d’entreprises de taille moyenne notamment se trouvent désarmées sur ce sujet de la RGPD qu’elles ne maîtrisent pas techniquement et qu’elles n’ont donc pas budgété en amont. C’est pourquoi, j’ai créé ma société qui accompagne les petites, moyennes et grandes entreprises, ainsi que les organismes publics dans leur mise en conformité au RGPD. Nous leur proposons une offre clé en main de mise en conformité avec un accompagnement complet », explique Emmanuelle Cornet- Ricquebourg,

cofondatrice et présidente de DATAE SAS, par ailleurs juriste spécialiste en droit de la protection des données à caractère personnel.

 

Mais la dirigeante n’est pas la seule à avoir flairé le bon créneau qui dope actuellement la création d’entreprises dans l'écosystème de la Legaltech.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :