Accueil > Quels salaires pour les métiers du digital ?

Quels salaires pour les métiers du digital ?

Entreprendre.fr

Le digital est un incroyable pourvoyeur d'emploi. Malgré la crise et la croissance en berne, les salaires ne fléchissent pas, et affichent toujours une belle croissance. Quels sont les véritables salaires* des community managers, wemmasters et autres designers ?

 Webdesigner : de 25 000 à 35 000 € 

Le webdesigner intervient sur la conception de l’interface Web : l’architecture, l’organisation des pages, l’arborescence et la navigation d’un site. Il tient compte des contraintes spécifiques à l’ergonomie, l’utilisabilité et l’accessibilité. Métier chapeau, il peut recouvrir différentes spécialités.

 Webmaster : de 30 000 € à 35 000 € 

C’est une fonction générique. Le poste de webmaster est le plus souvent assimilé à celui de responsable d’un site Web, et donc associé à la conception comme à la mise en oeuvre du site, puis à sa gestion et à sa maintenance.


 Développeur Web : de 30 000 à 33 000 €

Le développeur Web programme, teste, corrige les erreurs, assure le suivi et la maintenance d’applications en ligne. Il manie les principaux langages orientés serveurs (PHP, ASP...) pour assurer le dialogue entre l’interface Web et les bases de données.

 

 Ergonome Web : de 30 000 à 35 000 €

L’ergonome transcrit les besoins et les objectifs des utilisateurs afin de créer des interfaces utiles, intuitives et utilisables. Il collabore aussi avec l’équipe design pour assurer la cohésion et la conformité des choix.

 

 Chef de projet : de 35 000 € à 45 000 €

Il est le garant de la mise en oeuvre complète du projet. Son intervention comprend le management de l’équipe, des ressources externes ou internes, le respect du budget et du calendrier, le suivi et l’attribution des tâches. En relation permanente avec le client, il veille également à la rentabilité du projet et à sa qualité globale.

 

 Développeur front office : de 35 000 € à 40 000 €

Le développeur front office transforme les maquettes d’interface fournies par l’équipe créative en gabarits HTML et en feuilles de styles CSS. Ces derniers pouvant s’afficher dans un navigateur Web pour des applications alimentées en contenus par des bases de données.

 

 Designer Web et Flash : de 40 000 € à 55 000 €

Le designer Flash ou flasheur crée des contenus et des animations dynamiques en intégrant des animations Flash au sein de sites développés en HTML ou en produisant des interfaces intégralement en Flash. Il programme en se fondant sur les spécifications fonctionnelles de la direction artistique.

 

 Architecte de l’information : de 35 000 à 45 000

L’architecte de l’information définit des structures, des taxinomies et des systèmes de navigation pour optimiser un site Web. Combinant objectifs marketing et besoins utilisateurs, il définit ou supervise le comportement de l’interface et son organisation spatiale.

 

 Designer d’interaction : de 55 000 € à 60 000 €

Les usages RFID et autres objets interconnectés ont mis sur le devant de la scène ce profil rare. Le designer d’interaction est le garant du comportement d’un produit, de la façon dont le produit agit ou réagit face à l’utilisateur. Il dispose pour cela de toute une gamme d’outils de modélisation qui lui permettent d’explorer différentes hypothèses.

 

* Les salaires bruts annuels par profil


Les rémunérations publiées ci-dessus, issues des données de l’association Designers Interactifs, s’entendent pour la région Ile-de-France, en salaire annuel brut, hors bonus, prime, participation, intéressement et avantage. Dans les régions PACA et Rhône-Alpes, les salaires sont plus bas. Comptez 10 à 15 % de moins sur des salaires inférieurs à 80 000 euros par an. Et 5 à 7 % de moins pour les salaires supérieurs à 80 000 euros par an.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
ABONNEZ-VOUS
Abonnement
25/06/2017
Les consommateurs changent : quelles conséquences ? – https://t.co/WfCZt8ERF2 https://t.co/vXBdXHKWxX
25/06/2017
Spark Life Contest et Make it Happen : pour promouvoir l'innovation – https://t.co/tyeknyN4zo https://t.co/qRz1MPgy5J
25/06/2017
Pourquoi vous devez miser sur la gestion des talents – https://t.co/YfOxYhuXoH https://t.co/QtRdgoMZo6
25/06/2017
Gontran Dondain (château Cabezac) veut faire de son vignoble un placement attractif – https://t.co/xkyBwLXhws https://t.co/AVpv0etxSd
25/06/2017
Domaines Paul Mas, le petit devenu grand – https://t.co/ePt1XkRRnP
25/06/2017
Transmission d'entreprise : les erreurs à éviter – https://t.co/hO3hDI8Nyi https://t.co/7oZlVws5CB
25/06/2017
Quatre chefs à l'assaut de la malbouffe – https://t.co/nagzWl3jEi https://t.co/UGsjEtKshX
25/06/2017
Analyse de données : la ruée vers l'or – https://t.co/pScB8SrEgi
25/06/2017
Vin : Gérard Bertrand à l’assaut des Etats-Unis – https://t.co/pYsqRUMOZ6
25/06/2017
Cuir : focus sur les jeunes créateurs – https://t.co/fF2oUQQwS6 https://t.co/gNF5qVU3cD
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :