Accueil > SoCloz, futur géant du web-to-store

SoCloz, futur géant du web-to-store

Entreprendre.fr

En proposant aux enseignes un outil technologique intuitif, la jeune pousse ambitionne de dynamiser la génération de trafic en magasin et d'augmenter le taux de transformation.

Naf Naf, Morgan, Okaïdi, Fnac, Maxitoys, Guy Degrenne, Merkal… qa plate-forme SaaS de digitalisation des points de vente équipe déjà près de 20.000 magasins dans 9 pays, opérant plus de 10 millions d’e-réservations. Il faut dire que son fondateur Jérémie Herscovic, 38 ans, en connaît un rayon dans le conseil pour la grande distribution.

 

à lire aussi

 

«J’ai été consultant en stratégie dans le cabinet Roland Berger. J’y ai travaillé sur des problématiques retail mais également de private equity. En quittant, Roland Berger, je me suis senti prêt à m’engager dans l’aventure entrepreneuriale»… avec un concept novateur.

 

Le commerce 2.0

Les bonnes idées trouvant parfois leurs origines dans les situations les plus anodines, SoCloz doit son existence à une histoire de doudou. «En 2010, ma fille Norah a perdu son doudou. Ma femme m'a imposé d'acheter le même avant de rentrer à la maison. J'ai du passer ma journée à courir d’un magasin à l’autre sans avoir la certitude de trouver le bon produit. Ce jour-là, j'ai réalisé qu’aucun service me permettant de trouver le magasin où le produit était en vente et disponible n'existait».

 

Très vite, l'ex-consultant a l'idée créer la première plate-forme de «pre-shopping», une place de marché destinée aux magasins physiques et ayant pour vocation de permettre à l’internaute de chercher des produits et d’identifier les boutiques approvisionnées. Après plusieurs mois de développement, le service limitant au maximum la complexité technique, est au point solution et séduit ses primiers clients, Minelli, André, Caroll, Chevignon...

 

Des points de vente

A l'été 2013, le jeune pousse parisienne sort sa solution d’e-réservation qui permet aux consommateurs de réserver un produit en ligne gratuitement et de le retirer sous 2 heures en magasin. Le consommateur peut alors essayer son produit avant toute décision d’achat en magasin.

 

Fort de ce premier succès, SoCloz accélère. «Notre métier historique nous a permis d’acquérir une profonde connaissance du retail physique. Nous avons identifié 3 freins à la digitalisation des magasins physiques, dont le principal demeure technologique. Les vendeurs étant le ''bras armé'' de la digitalisation, ils ont besoin d’un outil leur permettant de traiter le nombre grandissant de tâches à réaliser.

 

A date, les outils existants ne sont plus suffisants», souligne le chef d'entreprise, fier de proposer depuis fin 2015 une solution SaaS de digitalisation des points de vente.

 

Désormais, SoCloz se fait fort d’équiper les vendeurs d’un outil technologique intuitif basé sur la fourniture de services à haute valeur ajoutée compatible avec les nouvelles attentes des consommateurs. Objectif ? Dynamiser la génération de trafic en magasin, augmenter le taux de transformation en magasin et le mode opératoire des vendeurs. Pour le consommateur, c'est la garantie de ne plus se déplacer pour rien, se retrouver face à une rupture de stock, subir les files d’attente en caisse…

 

«La plate-forme SoCloz vise à révolutionner l’expérience en magasin physique afin que les enseignes puissent concurrencer les pure players Internet. Les enseignes physiques disposent d’atouts indéniables, encore sous-exploités. A travers une meilleure expérience client, notre plate-forme permet aux enseignes de dynamiser la génération de trafic en magasin de 5 à 10%, et d’augmenter les revenus de 5 à 15%», souligne Jérémie Herscovic.

 

Internalisation en marche

Opérant sur un marché de près de 5 Mds €, la jeune pousse, qui a déjà atteint son seuil de rentabilité fin 2015 et enregistré 2,5 M€ de CA, vient de réaliser une levée de fonds de 4 M€ auprès d’Alven Capital, Fa Dièse et de Business Angels tels que Benoit Sillard et Jean Losco (JMYX Holding). L'objectif est double.

 

«La digitalisation des points de vente n'en est qu'à ses balbutiements. Ainsi, nous réfléchissons de manière constante, en collaboration avec les enseignes, à de nouveaux usages qui leur permettront d'enchanter leurs clients tout en présentant un retour sur investissement court-terme. Nous allons continuer d'enrichir les fonctionnalités de notre solution afin de magnifier l’expérience des consommateurs en magasin.

 

Et des idées, nous en avons plein les cartons ! ». Second levier de croissance pour SoCloz :  l’intensification de sa présence à l'international. «La demande est forte ! Nous avons un gisement de croissance important sur lequel nous surfons déjà depuis quelques mois. D'ailleurs, nous sommes en passe de finaliser notre mue pour que SoCloz n’ait plus une identité simplement française mais orientée vers l’international. Nous sommes déjà présent dans 9 pays... et 15 d’ici fin 2016», se réjouit l’entrepreneur. Avec l'accélération de la R&D et du développement à l’international, nul doute que SoCloz cartonne sur sur le marché du retail 2.0.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :