Accueil > Sourdline fait entendre sa voix

Sourdline fait entendre sa voix

Sourdline
Entreprendre.fr

Premier centre d’appel pour les malentendants, Sourdline met à la disposition des entreprises clientes sa connaissance et son implication auprès du public sourd, pour les aider à affirmer leur image d’acteur socialement responsable.

Fille de parents souffrant de surdité, Caroline Mitanne s’est lancé dans l’entrepreneuriat en commençant par monter un service passant des appels téléphoniques pour les sourds, comme elle le faisait pour ses parents. Pourtant, malgré sa forte activité, le modèle économique semblait au départ difficile à trouver. C’était sans compter sa forte motivation.

 

 

Donner accès à l’information

 

« J’ai créé Sourdline il y a déjà 12 ans pour que toute la population sourde et malentendante en France puisse avoir accès et interargir avec l’information. C’est pour moi une véritable passion et aussi un combat que de leur redonner une certaine autonomie dans la gestion de leur quotidien. Le lancement des différents services Sourdline en développement est donc un signal très positif en termes d’accompagnement sur des secteurs clés comme celui de la santé par exemple » explique la dynamique présidente- fondatrice de Sourdline.

 

 

Une première en France

 

Sourdline est en effet le premier centre d’appels spécialisé à destination des sourds et malentendants en France. Fort de l’expérience héritée de la mise en place en 2004 de ce service innovant, Sourdline Développement propose aujourd’hui aux entreprises et organismes de prendre en charge pour leur compte tout ou partie de leur relation clientèle, usagers ou administrés avec la communauté sourde.

 

Caroline Mitanne a donc eu la bonne idée de fait pivoter son entreprise pour rendre aujourd’hui tous les services clients accessibles aux sourds. L’entrepreneuse béné- ficie en plus du souffle porteur d’une obligation légale depuis 2017. 

 

 

Communiquer au quotidien

 

Car il y a au moins deux manières d’aider les sourds : leur permettre de communiquer et leur donner du travail. Caroline Mitanne conjugue les deux, parce que selon elle, le sourd ou le malentendant est avant tout un client et un consommateur comme les autres.Avec près de 7 millions de personnes sourdes en France, ce sont 500 000 d’entre elles qui présentent une surdité importante nécessitant de recourir à des services de communication spécifiques.

 

L’initiative de Sourdline Développement permet de toujours mieux accompagner au quotidien ces personnes en situation de handicap, afin que celui-ci ne soit plus aussi lourd à porter et à supporter. Grâce à elle, les grands groupes mais aussi les entreprises de taille plus modeste ont bien compris qu’elles devaient intégrer la surdité au travail et dans leurs relations clients. 

 

 

De nouveaux services

 

Jusqu’à présent, hormis quelques solutions disponibles, des millions de personnes sourdes et malentendantes ne pouvaient pas contacter la plupart des services clients par téléphone. Et pourtant, 11.2 % des Français reconnaissent avoir une déficience auditive (source : DREES – août 2014, Etude quantitative sur le handicap auditif à partir de l’enquête « Handicap- Santé »).

 

Depuis quelques années, grâce à Sourdline, certaines entreprises dont Vente-privee, La Redoute ou Canal+ ont montré l’exemple et ont rendu leurs services accessibles à toute une clientèle sourde et malentendante. Et les choses s’accélèrent puisque depuis le 9 mai 2017, une nouvelle réglementation dans le cadre de la loi République Numérique oblige les entreprises à se rendre accessibles pour l’appel d’un client ou prospect sourd ou malentendant.

 

 

Un décret qui change la donne

 

Lorsqu’il s’agit de contacter un service client, les personnes sourdes ou malentendantes sont en effet souvent confrontées à des situations compliquées : ces services clients sont le plus souvent accessibles par téléphone. Ils doivent anticiper leurs démarches pour se déplacer ou faire appel à un tiers.

 

Grâce à l’article 43, les personnes sourdes ou malentendantes sont enfin sur un pied d’égalité avec les personnes entendantes. Véritable possibi- lité d’échanger et fidéliser de nouveaux clients, ce décret permet aux entreprises de découvrir un véritable potentiel client à saisir, tout en renforçant leur image d’acteur socialement responsable, mais il donne aussi aux déf icients auditifs de réelles opportunités d’accéder à un emploi. Sourdline l’a bien compris et fait désormais clairement entendre sa voix.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :