Accueil > Sylvie Gaudy : « Les secteurs qui cartonnent suivent nos modes de consommation »

Sylvie Gaudy : « Les secteurs qui cartonnent suivent nos modes de consommation »

Entreprendre.fr

Sylvie Gaudy, directrice du salon Franchise Expo, nous dévoile les dernières tendances du secteur de la franchise.

Quels sont les secteurs d'activité qui cartonnent en franchise ?

Sylvie Gaugy : Les 4 secteurs en croissance sont ceux du commerce alimentaire, qui est passé de 13.460 à 14.223 franchisés en un an ; ex æquo la beauté et la mode, avec l'arrivée de nouvelles marques comme Vero Moda ; et la distribution de proximité, avec des poids lourds comme Carrefour et Monoprix qui développent partout les Carrefour Market et Monop'.

 

D'autre part, il existe des tendances qui se confirment, comme l'hôtellerie-restauration qui représente 18% des enseignes présentes au salon Franchise Expo et plus de 8.000 franchisés dans l'Hexagone, ou les services aux entreprises et à la personne.

 

Comment expliquer ces tendances ?

SG : Ces tendances suivent les tendances de nos modes de consommation et les évolutions technologiques. Pour la mode par exemple, il y a eu un petit creux avec la crise. Mais grâce aux nouvelles stratégies de Web-to-store, notamment le Click & Collect et le couponing via les smartphones, les enseignes se sont refaites une santé.

 

On assiste même à un retour en force de maisons historiques comme United Colors of Benetton ou Aigle. Du côté du commerce alimentaire, en progression, la tendance est au snacking et au concept hybride qui combine 3 des prérogatives des Français : bien manger, une transparence sur la traçabilité des produits, et pouvoir manger sur le pouce.

 

C'est pourquoi Picard propose de faire chauffer et consommer son plat sur place, Franprix opte pour le jus d'orange à presser soi-même pour le petit déjeuner, et Persillé est une boucherie qui prépare votre viande pour la déguster immédiatement.

 

Pour un futur franchisé, faire le choix d'un réseau tendance, est-ce une bonne idée ?

SG : Il y a un tel choix de réseaux et de bonnes idées qu'il est facile pour un franchisé de trouver chaussure à son pied. Si vous allez dans le sens d'une tendance, il faut s'assurer de la rentabilité de l'enseigne. Le franchiseur doit présenter au futur franchisé tous les éléments nécessaires et, si le projet est viable, il n'y a pas grand risque. C'est surtout aux effets de mode qu'il faut faire attention !

 

La cigarette électronique par exemple, qui comptait 15 enseignes sur le salon Franchise Expo il y a 2 ans, a disparu aujourd'hui. Pour autant, il peut être intéressant pour un futur entrepreneur de choisir un réseau en développement, comme la beauté, mais en privilégiant une niche. C'est le cas de Good Regen qui propose des soins esthétiques par cryothérapie.

 

Il faut toutefois prendre en compte, dans certaines situations, le frein législatif très présent en France, comme dans l'épilation laser qui doit uniquement être réalisée par un médecin et non en institut.

 

Passer d'un réseau à l'autre, est-ce possible ?

SG : C'est assez rare mais tout à fait possible. Lorsque l'on s'engage auprès d'un franchiseur, le contrat à durée de 7 ans en moyenne. Cependant, les Français sont fidèles, 83% des franchisés poursuivent leur activité au sein du même réseau à la fin de leur contrat. Au final, vous avez plus de chances de garder votre commerce que votre conjoint ! Il convient donc de prendre la bonne décision !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :