Accueil > Tomybike booste les vélos à assistance électrique

Tomybike booste les vélos à assistance électrique

Entreprendre.fr

Proposant une gamme complète et esthétique de VAE parmi les plus performants du marché, la jeune pousse poursuit son développement partout en France.

À 38 ans, Tom Dumoulin fait partie de ces entrepreneurs pour qui la route a été sinueuse mais qui roule aujourd’hui sur la voie du succès ! Originaire de Normandie, ce diplômé en informatique débute sa carrière comme administrateur réseaux puis s'essaie à la promotion immobilière, avant de créer son entreprise. Installé à Fréjus dans le Var en 2008, il cherche la bonne idée...

 

«Un jour, je suis tombé sur un magasin qui louait des vélos électriques pour 5 €. J’ai voulu essayer et j'ai trouvé ça génial !», raconte-t-il. Conquis, il s’interroge sur le déploiement du vélo électrique en France, fait des études de marché et crée en 2011 France Vel.

 

Des vélos pas comme les autres

Après avoir consacré plusieurs mois à bâtir un cahier des charges définissant le vélo à assistance électrique idéal, puis à rechercher et sélectionner les composants et fabricants garants de qualité, Tom Dumoulin lance en mars 2012 la marque Tomybike et sa boutique en ligne Tomybike.fr.

 

«Outre l’équipement habituel d’un vélo traditionnel, nous sélectionnons des composants électriques issus des dernières technologies, aptes à répondre aux meilleurs critères de sécurité et de performances, adaptés aux besoins spécifiques de nos utilisateurs. Forte puissance, grande autonomie, longue durée de vie, sécurité de fonctionnement et impact minimum sur l’environnement sont les 5 critères qui caractérisent les batteries des VAE Tomybike», assure-t-il.

 

Dotés de batteries Lithium Li-Fe-PO4, les vélos Tomybike disposent d’une technologie de pointe, offrant un excellent rapport poids/puissance et une longévité exceptionnelle de 2.000 cycles de recharge. Toutes les batteries TomyBike sont d’ailleurs garanties 2 ans, quel que soit le nombre de recharges effectuées.

 

Un marché à conquérir

Remplacer la voiture pour les trajets quotidiens, embarquer un vélo en vacances, renouer avec le plaisir du vélo sans effort… toutes les raisons sont bonnes pour adopter un VAE.

 

«Les premiers clients du vélo électrique sont les seniors, cela leur permet de continuer à faire du vélo sans fournir trop d’effort. Mais avec l’engouement que connaît le VAE, de nouvelles cibles sont apparues, notamment les personnes qui utilisent le vélo pour leur trajet domicile-travail, financé par leur employeur dans le cadre d'un plan de déplacement entreprise.

 

Et de plus en plus de collectivités ainsi que les professionnels du tourisme (camping, hôtels) proposent des vélos électriques pour diminuer les déplacements en voitures», souligne l'entrepreneur. Si le VAE ne représente encore que 1,5% des ventes totales de vélos dans l'Hexagone, le marché est en pleine expansion.

 

«Fin 2011, il s’est vendu en France 37.000 vélos électriques, contre 134.000 en 2016 ! En Allemagne, modèle du genre, on dépasse déjà les 600.000 vélos électriques. Le marché du vélo électrique en France est en plein boom. Je pense que c’est l’un des rares secteurs qui connaît une croissance à deux chiffres».

 

Sur les routes d'Europe

«Pour le moment, la fabrication est sous-traitée en Asie mais nous sommes à la recherche d’investisseurs pour relocaliser la production en France», explique Tom Dumoulin, qui a déjà investi 150.000 € en fonds propres et levé 150.000 € auprès du groupe Entreprendre, en Media Equity.

 

Désormais, l'entrepreneur est à la recherche d'autres investisseurs afin de réaliser une 2ème levée de fonds pour relocaliser la production mais aussi développer son réseau de distribution. «Les revendeurs ne croyant pas au VAE, nous vendons sur Internet en BtoC afin de toucher un large public. Nous souhaitons à présent passer en BtoB en développant notre réseau de distribution pour fournir un SAV de proximité à nos clients finaux», explique Tom Dumoulin.

 

D'ici 5 ans, son objectif est de construire un réseau européen avec 800 points de vente sur toute l’Europe, dont 50% en France, pour 30 M€ de CA, ce qui représente un volume de 30.000 VAE. «En parallèle, nous allons développer les offres de vélos électriques auprès des collectivités, des grands comptes et des entreprises du secteur du tourisme». Une route toute tracée !

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :