Accueil > Tourisme : le digital est devenu incontournable

Tourisme : le digital est devenu incontournable

Entreprendre.fr

L’apparition d’Internet a eu un impact considérable sur l’industrie du voyage, les consommateurs adoptant de plus en plus d’outils en ligne pour organiser leurs vacances et autres déplacements.

Une réalité qui n’a pas échappé aux géants du tourisme, agences de voyages, hôteliers et plates-formes de réservation qui investissent massivement dans le digital : sites Internet, mobiles et réseaux sociaux. Il faut dire que les enjeux sont colossaux. En 2015, le tourisme est le secteur qui a dégagé le plus de CA par Internet avec un CA estimé de 18,3 Mds€, soit 32% du e-commerce en France (Source : Fevad).

 

à lire aussi

 

De la rue à l’écran

Selon Kayak.fr, moteur de recherche dédié au voyage, le comportement des Français lorsqu’ils recherchent des idées de voyage a beaucoup changé ces 10 dernières années.

 

Alors qu’autrefois, 47% des Français se tournaient vers leurs amis, famille et collègues et 32% seulement consultaient une agence de voyages ou un office de tourisme ; aujourd’hui, ils cherchent l’inspiration majoritairement en ligne : 43% consultent les sites d’agences pour planifier leurs vacances, 19% utilisent les réseaux sociaux et 12% les blogs (médias utilisés respectivement 5 et 4 fois plus qu’il y a 10 ans).

 

Et lorsqu’il s’agit de passer à l’acte, autrement dit de réserver, 72% réservent sur Internet, contre 37% il y a 10 ans.

 

Récupérer les réservations

Si tout se passe donc désormais sur la Toile, les OTA (Online Travel Agency) comme Booking ou Expédia ont pris une longueur d’avance sur les acteurs traditionnels. En Europe, la part des réservations en ligne dans le CA des hôteliers est passée de 26% en 2011 à 34% en 2015, les OTA représentent désormais 70% des réservations d’hôtels en ligne (Source : Étude du cabinet Phocuswright).

 

Booking avale à lui seul 30% des parts de marché des ventes de nuitées en France. Une réalité subie par les petits hôteliers qui manquent de solutions technologiques et de moyens financiers pour reprendre leur distribution online en main, mais aussi par les grands groupes comme AccorHotels qui, pour stopper l’hémorragie, ouvrait fin juin 2015 sa plate-forme de distribution Internet aux hôteliers indépendants.

 

De nouveaux outils

Groupes hôteliers et agences de voyages investissent ainsi dans le digital, à toutes les étapes : prospection, réservation, partage des souvenirs de vacances...

 

Grâce à l’optimisation de leur site, aux réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube ou Pinterest) et au développement de nouvelles applications (paiement sans contact de sa chambre d’hôtel, visite virtuelle grâce à la réalité augmentée, réservation en ligne d’activités touristiques...), les professionnels s’attachent désormais à gagner la bataille sur le Web contre les mastodontes.

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :