Accueil > Un dîner à… La Table d’Yvan (Saint-Rémy-de-Provence)

Un dîner à… La Table d'Yvan (Saint-Rémy-de-Provence)

Virginie de Fleurville, critique gastronomique

Une alliance terre-mer sous les micocouliers et les oliviers : notre critique gastronomique Virginie de Fleurville a apprécié son dîner à Saint-Rémy-de-Provence.

La soirée s’annonçait d’emblée surprenante. Au détour d’un stand du marché de Saint-Rémy-de-Provence, je tombe sur Amanda Lear ! Je tente de la suivre à travers le dédale des rues du vieux village, mais en vain. Qu’à cela ne tienne, nous sommes attendus sous peu pour dîner à une table qui, à défaut d’être étoilée, jouit malgré tout dans le Guide Rouge de commentaires élogieux.

Tongs aux pieds et Louboutin à la main, je me dirige avec mon amoureux vers La Table d’Yvan, qui se situe légèrement à l’extérieur du centre de Saint-Rémy.


Oliviers et micocouliers

 

Enfin nous voici arrivés au restaurant La Table d’Yvan ! Se profile immédiatement une belle soirée. Le jardin est splendide, les tables sont dressées sous des oliviers et des micocouliers aux senteurs envoutantes.

 

 
 

Toute la Provence est là, et j’attends avec gourmandise que l’on nous apporte la carte. Et là encore, surprise ! Point de menu, plat du jour, suggestion du moment ou autre classique d’un restaurant gastronomique, mais un menu unique, à point nommé « surprise ». Nous nous lançons donc yeux fermés et papilles alertes dans ce voyage culinaire.

 

Terre et mer

 

La Trilogie sur la caille proposée en entrée nous réjouit avec ses de beaux accents asiatiques : en filet comme un sushi, cuisses façonYakitori, filet de caille caramel de sésame et sauce Teriyaki sut lit de soja.

 

Vient ensuite une audace culinaire… Si je l’avais vue à la carte aurais-je osé me lancer dans la dégustation de ce « terre mer », un maigre rôti à la sauce chorizo ? Très difficile alliance des contraires à réaliser pour un cuisinier… d’autant plus que je conserve un souvenir encore vivace de la langoustine au foie gras savourée chez Frédéric Anton au Pré Catelan ! Là encore, cette surprise tient ses promesses. Le goût prononcé du chorizo relève à merveille celui du loup. C’est un vrai délice, chaque ingrédient est parfaitement cuit, les saveurs sont préservées, chacune sublimant l’autre.

 

Une dîner en musique

 

Nous nous régalons, et terminons notre repas sur une douceur du pays, une déclinaison sucrée autour de la pêche, après avoir dégusté une petite assiette de fromage de pays. Car c’est aussi l’une des belles surprises de cette soirée : pour 38 euros, un repas gastronomique en cinq services. Vu la qualité des prestations, ce prix, bien loin des abus dont sont coutumiers certains restaurateurs de la région, est à saluer.

 

 

J’ajouterais avoir particulièrement apprécié l’ambiance musicale qui nous a accompagnés tout au long du dîner … mélange jazzy, bossa, un accord mets et sons enchanteur.

 

Enivrée par ma soirée, je ne me rends même pas compte que je repars avec mes talons aiguilles aux pieds… Où Amanda Lear a-t-elle dîné ce soir là ? Je ne sais pas… Mais je ne saurais que trop lui recommander La Table d’Yvan.

 


MES NOTES

Rapport qualité/prix : 4,8/5

Qualité des produits : 4,2/5

Maîtrise des cuissons et des saveurs : 4,5/5

Service : 4/5

Cadre : 4,5/5

 


La Table d’Yvan

1, Chemin Gaulois

13210 Saint-Rémy-de-Provence

Tel : 04 90 92 15 48

www.latabledyvan.com

 

 

Virginie de Fleurville

virginiedefleurville [@] gmail.com 

 

 

 

 

 

 

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :