Accueil > Urb-it : un modèle suédois pour le commerce de proximité

Urb-it : un modèle suédois pour le commerce de proximité

Entreprendre.fr

Mats Forsberg, expert du secteur de la logistique et ancien patron du gros concurrent de La Poste suédoise a constaté que les codes de la livraison ne respectent pas ceux des clients. De là l’idée de Urb-It, une start-up lancée à Stockholm en janvier 2014, exporté à Londres en 2016 et qui débarque à Paris et dans sa petite couronne.

Urb-it propose à ses boutiques partenaires d’intégrer le plus grand magasin parisien via son application pour rayonner sur la ville. Le concept d’Urb-it est simple : qu’il soit dans son canapé, à son bureau, à la terrasse d’un café..., le client commande ses produits sur l’application. Ceux-ci sont préparés en boutique et lui sont apportés au lieu et à l’heure exacte de son choix par un livreur de Urb-it, que l’on appelle le Urber.

 

Les Urbers se déplacent uniquement en transport en commun, adapté aux circuits courts citadins et respectant la fragilité de certains produits. Le bilan carbone d’Urb-it est ainsi nul. Le service est facturé 9,90 € au client, ce qui équivaut au prix de la course et dont la totalité est versée aux Urbers.

 

«Nous pensons que le digital et plus particulièrement le m-commerce (mobile commerce) sont l’avenir du retail. La notion d’immédiateté prend de plus en plus de place dans les comportements d’achat. Sachant que 80% des produits achetés en ligne se trouvent déjà dans un magasin près de chez soi, nous proposons donc un vrai service de click and get sur mesure. Paris est riche de ces points de vente et Urb-it remet cette richesse à la portée des consommateurs tout en créant une vente vertueuse», explique Emilie Metge, DG d’Urb-it France.

 

Pour les boutiques partenaires, utiliser Urb-it est la garantie d’une meilleure visibilité et d’une amélioration de leur image de marque, dans une démarche de fidélisation de leur clientèle. Paris et sa petite couronne représentent un marché de plus de 6,7 millions d’acheteurs potentiels. Le «now commerce» est en marche.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :